Autres informations et services officiels : www.belgium.be

12 mai 2023 - Journée internationale de la santé des végétaux

Aujourd’hui comme tous les autres jours de l’année, l’AFSCA veille à la santé de nos végétaux !

Nombre d’entre nous ont déjà dû déplorer les dégâts occasionnés par certains insectes comme la pyrale du buis ou les larves de la mouche Suzuki qui s’attaquent aux cerises et aux framboises avant même de pouvoir les déguster. C’est afin d’éviter au maximum ces infestations que l’AFSCA met tout en œuvre pour empêcher l’introduction d’organismes indésirables et protéger les végétaux des ravageurs et des maladies. Ainsi, l’AFSCA contrôle chaque année plus de 90.000 envois de plantes et de produits végétaux provenant d'États non-membres de l'UE et procède à près de 3.000 contrôles sur le territoire belge.

L’occasion de rappeler que la santé des végétaux revêt une importance cruciale non seulement en tant que telle mais aussi dans le cadre de l’approche “One Health” qui englobe la santé humaine ainsi que celle des animaux et des écosystèmes.

La santé des végétaux - une mission cruciale pour l’AFSCA …

Outre la surveillance de la sécurité de la chaîne alimentaire et de la santé des animaux, l'une des principales missions de l'AFSCA est la surveillance de la santé des végétaux. Les menaces pour la santé des végétaux passent souvent inaperçues. Pourtant, une plante, une fleur ou une graine provenant d’un pays lointain peut potentiellement être l’hôte d’organismes nuisibles tels que virus exotiques, bactéries, moisissures, insectes etc. Avec la mondialisation des échanges, le risque d'introduction de tels organismes a fortement augmenté. De plus, vu le changement climatique, ces organismes peuvent survivre dans nos régions et causer des dommages importants à notre environnement (agriculture, sylviculture, etc.) et par conséquent à notre approvisionnement alimentaire, notre économie et notre qualité de vie. Et cela va sans le dire, il est nettement préférable et bien moins coûteux de prévenir l'introduction de ces organismes nuisibles plutôt que de devoir gérer des situations d’urgence phytosanitaire ! Une pyrale du buis endommage sans doute vos plantes, mais ne provoque pas de catastrophe majeure. Mais imaginez qu'un champignon s'attaque à nos réserves de céréales.... 

… qui met tout en œuvre pour protéger nos végétaux des ravageurs et des maladies

L’Union européenne dispose d’une loi phytosanitaire harmonisée - Plant Health Law - sur base de laquelle la Belgique, ainsi que les autres États membres de l'UE, effectuent des contrôles.

Ainsi, chaque année, l’AFSCA contrôle plus de 90.000 envois de plantes et de produits végétaux provenant d'États non-membres de l'UE afin de prévenir l'introduction de nouveaux organismes nuisibles et procède à près de 3.000 contrôles sur le territoire belge - chez les producteurs, dans les entrepôts, les centres d'expédition, les espaces verts publics et les forêts - pour détecter d’éventuels organismes nuisibles réglementés. 


L’objectif est d’éradiquer les organismes nuisibles réglementés, par exemple en appliquant des mesures d'urgence. Et si l’éradication ne s’avère pas possible, l’AFSCA prend toutes les mesures utiles et nécessaires pour empêcher la propagation de ces organismes.

Enfin, l’AFSCA met également en garde et attire régulièrement l’attention du public sur les potentiels dangers végétaux comme par exemple : la bactérie végétale Xylella fastidiosa, le Meloidogyne enterolobii  - une espèce de  nématode (ver) - ou encore le virus du fruit rugueux brun de la tomate (ToBRFV) pour lequel la Belgique a mis en place un système de contrôle approprié afin de lutter efficacement contre sa propagation.

 

Pour plus d’infos sur la santé des végétaux et la production végétale, cliquez ici.

 




  Personne de contact pour la presse:
Aline Van den Broeck
aline.vandenbroeck@afsca.be
Tél. : 0497 59 24 69

Information additionnelle

Publication date
Dernière mise à jour
26 Jun 2023

Type de document
Communiqué de presse