Autres informations et services officiels : www.belgium.be

Bactrocera dorsalis, vous connaissez ? Ensemble, évitons-là !

La plupart d’entre nous ne connaissent pas ce petit insecte noir et jaune de la famille et de la taille des mouches aussi appelé mouche orientale des fruits. Originaire des pays tropicaux, c’est un insecte nuisible qui peut détruire des productions maraichères ou fruiticoles entières. Il a déjà été sporadiquement repéré dans divers pays européens comme en France, en Italie et récemment dans le Nord de la Belgique, à Anvers, sur un marché aux fruits. L’AFSCA a d’ailleurs renforcé sa surveillance suite à ce cas.
Une réglementation européenne impose en effet une surveillance active afin d’éviter son introduction et in fine des impacts futurs sur nos productions végétales. L’AFSCA, les entreprises et les particuliers ont un rôle à jouer. Faisons le point.


En tant que professionnel actif dans la production ou l’importation de fruits et légumes, que dois-je faire ?


Vous devez vous assurer que cet insecte n’est pas présent et si vous l’identifiez, vous devez absolument prendre des mesures et en particulier, informer immédiatement l’AFSCA. L'AFSCA examinera s'il s'agit d'une découverte unique liée à l'importation de fruits contaminés ou d'un foyer. Dans le premier cas qui est le plus probable, des efforts seront déployés pour retracer l'origine de la contamination et empêcher la dissémination de l’insecte. Dans le second cas, nous établirons un périmètre de sécurité autour du lieu de détection au sein duquel des mesures strictes seront prises pour éviter une propagation. Si vous importez des fruits et légumes, suivez les règles relatives à l’importation et agissez toujours sous couvert d’un certificat phytosanitaire. Pour toute info complémentaire, vous pouvez contacter votre Unité Locale de Contrôle AFSCA via ce lien.


En tant que jardinier en herbe, puis-je contribuer à l’effort collectif ?

Bien entendu ! Sachez d’abord et avant tout que cette petite mouchette aux allures d’abeille est inoffensive pour l’homme ou les animaux. Ce sont ses larves qui consomment la chaire des fruits et les rendent impropres à la consommation.
Vous cultivez quelques arbres fruitiers, vous avez un potager de fruits et légumes ? Bien que la probabilité d’y trouver cet insecte soit faible, y être attentif ne fera pas de mal ! Gardez donc un œil sur les mouches qui circulent autour de vos plants et si vous en identifiez qui ressemblent fortement aux photos ci-dessous, agissez ! Faites une photo aussi claire que possible de la mouchette et envoyez-la à Pointdecontact@afsca.be. Tentez de capturer les mouchettes et conservez-les dans un récipient bien fermé. Si nous identifions grâce à votre photographie qu’il s’agit effectivement de Bactrocera dorsalis, nous vous recontacterons.


Je suis un grand voyageur, un aventurier, comment puis-je aider à lutter ?

(Encore) peu présente dans nos cultures et potagers, cette mouche l’est bien plus dans les pays chauds d’Asie et d’Afrique, et à Hawaii.
Pour le voyageur, la bonne attitude est très simple : ne ramenez pas cette mouchette via des fruits, légumes ou substrats de culture (comme de la terre) que vous ramèneriez de vos escapades lointaines ! Une législation européenne très stricte interdit à tout voyageur de ramener des végétaux, fruits et légumes sans respecter des conditions très précises.

La seule exception s’applique pour l’instant aux fruits suivants : ananas, noix de coco, durian, banane et dattes. Ceux-ci sont les seuls qui peuvent être introduits librement, sans certificat phytosanitaire en Europe.

Mais en fait, pourquoi ces règles ? C’est simple : si des larves d’insecte nuisible sont présentes dans la mangue que vous ramenez à belle-maman de votre voyage en Thaïlande par exemple, et bien les insectes adultes se développeront sur notre territoire et au fur et à mesure, ce nuisible se propagera un peu partout, causant des dégâts conséquents dans les cultures de notre pays ou des pays limitrophes. Renseignez-vous pour ne pas risquer de ramener des intrus nuisibles dans vos bagages ! Plus d’infos ici.


Comment reconnaître cet insecte ?

Au stade adulte, il mesure entre 0,8 et 1 cm et est reconnaissable aux deux bandes jaunes sur les bords de son thorax (a), au liseré noir sur le bord de leurs ailes (b) et au motif en forme de "T" sur leur abdomen (c).

Aide à la reconnaissance, pour ne pas vous tromper : une guêpe est plus imposante que cette mouche, possède 2 paires d’ailes visibles (et non une seule visible dans le cas de la mouche) et a de plus grandes antennes et mandibules. L’abeille, elle, est velue tandis que la mouche orientale des fruits ne l’est pas.

 

Image
mouche orientale



Plus d’infos sur cet insecte ici (PDF).


La santé végétale en Europe : grande campagne de sensibilisation européenne !

L’EFSA, la Commission européenne (CE) et leurs partenaires dans les États membres de l’Union européenne (UE) lancent la campagne #PlantHealth4Life. Cette campagne vise à sensibiliser le public à la santé des plantes et son lien avec notre vie quotidienne.

« Préserver la santé des plantes, c’est protéger la vie » est le message de cette campagne : nous avons tous un rôle à jouer ! Visitez le site web de #PlantHealth4Life et découvrez comment vous pouvez vous aussi protéger la santé des plantes.

  • kamp

    L’AFSCA a formé 80 animateurs pour que camps de vacances riment avec sécurité alimentaire !

    • Publication
    • Mis à jour 18/06/2024
  • Journée mondiale des abeilles 2024 : la mortalité des abeilles belges augmente pour la deuxième année consécutive !

    • Publication
    • Mis à jour 22/05/2024
  • L’AFSCA lance un appel : « Préparez dès à présent votre chien ou votre chat à passer des vacances en toute sécurité et vaccinez-le contre la rage ! »

    • Publication
    • Mis à jour 24/04/2024
  • Les entreprises alimentaires belges ont effectué 339 rappels de produits et avertissements en 2023

    • Publication
    • Mis à jour 15/04/2024
  • Grippe aviaire H5 : à partir du 6 avril, plus de confinement obligatoire pour les volailles et les oiseaux

    • Publication
    • Mis à jour 05/04/2024
  • toxi infections alimentaires

    Toxi-infections alimentaires en Belgique

    • Publication
    • Mis à jour 26/03/2024

Information additionnelle

Publication date
Dernière mise à jour
13 Mar 2024

Type de document
Communiqué de presse
Thèmes
Animaux