Autres informations et services officiels : www.belgium.be

Rapport d’activités - AFSCA 2022 : En 2022, l’AFSCA a été un interlocuteur privilégié pour les consommateurs

En 2022, plus que jamais, la sécurité alimentaire a vécu chez les consommateurs qui, de plus en plus souvent, ont trouvé le chemin de l'agence alimentaire. L’AFSCA est évidemment restée concentrée sur ses missions essentielles, à savoir protéger le consommateur en surveillant et en contrôlant la sécurité de l'ensemble de la chaîne alimentaire et veiller à la santé des animaux et des végétaux. D'autres défis ont également été relevés par l’Agence en 2022, parmi eux : la gestion des incidents survenus dans plusieurs entreprises du secteur agroalimentaire, le retour du virus hautement pathogène de la grippe aviaire, la poursuite du monitoring - cette fois en région wallonne - de l'impact potentiel de la contamination environnementale par les PFAS sur la chaîne alimentaire  etc.  

 

Coup d’œil sur quelques chiffres-clés du rapport d’activités 2022 : 

En 2022, l'AFSCA a été plus populaire que jamais auprès des consommateurs  

  • Avec près de 5.000 plaintes et quelques 6.600 questions, le Point de contact de l’AFSCA a enregistré un nombre record de signalements en 2022.Cela représente en moyenne 26 questions et 20 plaintes par jour. Sur ces 4.998 plaintes, 50% d’entre elles étaient fondées.  
  • 88% des consommateurs qui ont contacté l’AFSCA se sont dit satisfaits du suivi accordé à leur plainte ou question et recommanderaient le point de contact de l’AFSCA. Chaque plainte et chaque question contribuent ainsi à la protection des consommateurs et constituent donc un moyen efficace pour sécuriser la chaîne alimentaire. 

Contrôle et surveillance de la chaîne alimentaire 

  • 109.666 missions de contrôle ont été effectuées en 2022 (114.486 en 2021) et le taux de conformité reste toujours élevé : 85,3% des check-lists d’inspection sont conformes (85,7% en 2021). 
  • L’AFSCA a réalisé 70.260 échantillonnages en 2022, soit une moyenne de 278 échantillonnages par jour ouvrable en Belgique. 97,8% d’entre eux étaient conformes (97,5 % en 2021). 
  • Si un risque pour la sécurité alimentaire est décelé, l'AFSCA peut prendre une série de mesures telles que l'émission d'un avertissement (15.966 en 2022), la rédaction d’un procès-verbal d’infraction (10.026 en 2022), la saisie des produits ou, dans des cas exceptionnels, l'imposition d'une fermeture temporaire (294 en 2022). 
  • En concertation avec l’AFSCA, les entreprises alimentaires ont procédé aux rappels ou envoyé un avertissement pour près de 400 produits : 289 produits ont fait l’objet d’un rappel auprès des consommateurs. Cela représente une diminution sensible par rapport à 2021. Cette diminution est directement liée à la problématique européenne de l'oxyde d'éthylène qui s’est résolue en grande partie en 2022. 
  • Avec ses (aéro)ports, la Belgique est un point d’entrée important en Europe : 127.402 envois ont été contrôlés aux postes de contrôles frontaliers belges et plus de 96% de ces envois ont été admis sur le marché européen. 
  • La demande croissante d’ouverture de marchés d’exportation et l’importance des potentiels obstacles (sanitaires et phytosanitaires) à l’exportation nécessitent une approche proactive de la part de l’AFSCA qui stimule toujours plus la collaboration et l’étroite concertation avec tous les partenaires concernés (entreprises, administrations fédérales et régionales). En 2022, ce sont 36 nouveaux marchés qui ont pu s’ouvrir. 

 

Soutien et accompagnement des plus petites entreprises de la chaîne alimentaire  

  • 135 formations gratuites ont été dispensées par l’AFSCA en 2022 à près de 2750 professionnels du secteur alimentaire et 3200 membres du personnel du secteur de la restauration et des cuisines de collectivité ont suivi l’e-learning gratuit de l’AFSCA.  
  • Plus de 7 personnes sur 10 ayant suivi cet e-learning affirment qu’elles pourront mettre ces acquis en oeuvre dans le mois qui suit la formation. 

 

Les incidents en 2022 dans des entreprises du secteur alimentaire offrent aussi des perspectives d’avenir 

En 2022, plusieurs incidents sont survenus dans des grandes entreprises du secteur agroalimentaire. Ainsi, à quelques mois d'intervalle, deux fabricants de chocolat belges, ont été confrontés à une contamination par Salmonella.  

Par ailleurs, un acteur important du marché laitier a notifié un problème avec Listeria monocytogenes dans l’une de ses implantations.    

De tels incidents de sécurité alimentaire démontrent une fois encore que l'autocontrôle basé sur des bonnes pratiques d'hygiène et les principes HACCP sont et restent primordiaux pour maintenir un niveau élevé de sécurité alimentaire. En collaboration avec le secteur, l'AFSCA réfléchit actuellement à la manière dont notre pays peut franchir une nouvelle étape dans le contrôle préventif de la sécurité alimentaire. C’est dans cette optique que l’Agence a proposé, fin 2022, une nouvelle approche de l'autocontrôle qui envisage également une éventuelle adaptation et un renforcement des contrôles. 

 

Pas moins de 29 foyers de grippe aviaire en Belgique : un triste record en 2022  

En 2022, le virus de la grippe aviaire a généré une année de travail intense pour l'AFSCA, le secteur de l’élevage avicole et les autres acteurs concernés. Pas moins de 29 foyers ont été identifiés et confirmés chez des volailles et des oiseaux captifs. Un triste bilan certes, mais plus limité que dans les autres États membres.  


Par ailleurs, quelques 220 oiseaux sauvages infectés (compétence des régions) ont également été trouvés dans tout le pays tout au long de l'année.  

 

Force est de constater que la grippe aviaire est de plus en plus présente tout au long de l’année. L'AFSCA conseille donc aux particuliers d'être vigilants et de toujours protéger leurs animaux des oiseaux sauvages (par exemple en les couvrant d'un filet) et appelle les détenteurs professionnels à respecter strictement les mesures de biosécurité en vigueur. 

 

Contamination environnementale aux substances PFAS – fin de l'enquête sur les valeurs de référence en Wallonie  

En juin 2021, une contamination historique a été mise en évidence lors des travaux de la liaison Oosterweel et semblait provenir de l'entreprise 3M de Zwijndrecht. On pouvait craindre que ces substances soient présentes dans le sol, l'eau, l'air et ... également dans les denrées alimentaires.  

 

Dès lors, en 2021, l'AFSCA a effectué un vaste contrôle de fond sur les aliments d'origine végétale et animale provenant de zones de Flandre qui peuvent être considérées comme non contaminées.  

En 2022, l'AFSCA a réalisé un exercice similaire en Wallonie. L'objectif de cette étude était d'obtenir une image de la présence de PFAS dans les produits alimentaires commerciaux originaires de Wallonie, plus spécifiquement des zones où il n'y a pas de contamination historique connue par les PFAS. Tous les résultats d'analyse sont inférieurs aux normes européennes qui s'appliquent depuis 2023. Il a donc été possible de conclure que les exploitations concernées ne doivent prendre aucune mesure supplémentaire pour le moment et que les produits sont propres à la consommation.  

 

Le baromètre de la sécurité alimentaire 2022 est à la baisse 


Le baromètre de la sécurité alimentaire indique une diminution de 9,1% pour 2022 par rapport à 2021.  

Cette diminution est en grande partie due à une augmentation significative, par rapport à 2021, du nombre de notifications de toxi-infections alimentaires collectives (TIAC) ; à savoir 830 en 2022 (contre 547 en 2021) et de personnes touchées par une TIAC, soit 4.247 personnes en 2022 (contre 2.070 en 2021). 

Cette augmentation sensible du nombre de notifications de TIAC, et par conséquent du nombre de personnes touchées en 2022, peut s’expliquer en partie par la reprise des activités dans les différents secteurs alimentaires après la pandémie du Covid-19 et l’engouement des consommateurs à fréquenter à nouveau les établissements HoReCa.  

 

Par ailleurs, les divers incidents alimentaires survenus en 2022 ont sans doute eu pour effet de sensibiliser davantage les consommateurs à l’importance de la sécurité alimentaire. Ceux-ci ont ainsi été incités à notifier plus systématiquement toute suspicion de toxi-infection alimentaire.   

 

Herman Diricks, administrateur délégué de l'AFSCA : « En 2022, l’Agence a poursuivi sa mission afin de protéger le consommateur et de préserver la santé animale et végétale. Les incidents alimentaires survenus en 2022 nous rappellent néanmoins qu’il ne faut pas baisser la garde. Il est indispensable que chaque intervenant dans la chaîne alimentaire soit imprégné de la culture de la sécurité alimentaire et agisse en conséquence afin de maintenir un niveau élevé de sécurité alimentaire et de confiance du consommateur. Une Agence forte et efficace reste donc plus que jamais nécessaire pour assurer la surveillance de la chaîne alimentaire. » 

 

David Clarinval, Ministre fédéral de l’Agriculture : « Les chiffres le démontrent, l'AFSCA a maintenu un niveau élevé de contrôle et de surveillance de la chaîne alimentaire en 2022. Ces résultats illustrent l'engagement de l'Agence à garantir au quotidien la sécurité des aliments que nous consommons, et relever dans le même temps des défis imprévus tels que la menace accrue de grippe aviaire sur tout le secteur avicole. De plus, l'AFSCA a soutenu et accompagné activement les petites entreprises de la chaîne alimentaire, renforçant ainsi l'équité et la durabilité du secteur. Un constat positif qui indique que l'AFSCA doit poursuivre son travail pour que nos citoyens puissent consommer en toute sécurité.» 


 

Rapport d'activités 2022
  • Rapport d’activités - AFSCA 2022 : En 2022, l’AFSCA a été un interlocuteur privilégié pour les consommateurs

    • Publication
    • Mis à jour 13/03/2024
  • Journée mondiale des abeilles 2024 : la mortalité des abeilles belges augmente pour la deuxième année consécutive !

    • Publication
    • Mis à jour 22/05/2024
  • L’AFSCA lance un appel : « Préparez dès à présent votre chien ou votre chat à passer des vacances en toute sécurité et vaccinez-le contre la rage ! »

    • Publication
    • Mis à jour 24/04/2024
  • Les entreprises alimentaires belges ont effectué 339 rappels de produits et avertissements en 2023

    • Publication
    • Mis à jour 15/04/2024
  • Grippe aviaire H5 : à partir du 6 avril, plus de confinement obligatoire pour les volailles et les oiseaux

    • Publication
    • Mis à jour 05/04/2024
  • toxi infections alimentaires

    Toxi-infections alimentaires en Belgique

    • Publication
    • Mis à jour 26/03/2024

Information additionnelle

Publication date
Dernière mise à jour
13 Mar 2024

Type de document
Communiqué de presse
Thèmes
Starters