Autres informations et services officiels : www.belgium.be

Vente et utilisation d’antibiotiques en médecine vétérinaire en Belgique : une réduction record en 2022

Image
logo's amcra
En 2022, la vente d’antibiotiques en médecine vétérinaire en Belgique a fortement diminué par rapport à 2021 : - 24,5 % pour la vente totale, - 36 % pour les aliments médicamenteux avec antibiotiques et - 55,3 % pour la colistine. Ces résultats se traduisent par une réduction cumulative de - 58,2% par rapport à 2011 (année de référence). Une note négative est observée avec une légère augmentation de + 1,1% de la vente des antibiotiques d’importance critique. Le suivi de l’utilisation des antibiotiques au niveau des exploitations montre une baisse en 2022 chez les porcs et les veaux de boucherie. Chez la volaille, les résultats sont moins positifs.

Au début de l’année 2021, l’autorité fédérale, l’AMCRA et les secteurs partenaires ont signé une deuxième Convention antibiotiques pour la période 2021-2024. Elle comprend des objectifs de réduction déjà détaillés dans la « Vision 2024 » de l’AMCRA par rapport à la vente d’antibiotiques chez les animaux:
  1. Vente totale d’antibiotiques (objectif 2024 : - 65 % par rapport à 2011)
    - Réduction réalisée par rapport à 2021 : - 24,5 %
    Réduction cumulative : - 58,2 %
  2. Vente d’aliments médicamenteux contenant des antibiotiques (objectif 2024 : - 75 % par rapport à 2011)
    - Réduction réalisée par rapport à 2021 : - 36 %
    Réduction cumulative : - 83,5 %
  3. Vente d’antibiotiques d'importance critique (objectif 2024 : au minimum - 75 % par rapport à 2011)
    - Résultat par rapport à 2021 : +1,1 %
    Réduction cumulative : - 82,7 %
  4. Vente de colistine (objectif 2024 : maximum 1 mg/kg de biomasse)
    - Résultat en 2022 : 0,5 mg/kg de biomasse
    - Réduction réalisée par rapport à 2021 : - 55,3 %
    Réduction cumulative : - 89,2 % par rapport à 2012

Bien que trois résultats sur quarte soient très positifs, il faut aussi signaler une légère augmentation (+ 1,1%) de la vente des antibiotiques d’importance critique qui est à attribuer à une plus grande utilisation en 2022 des fluoroquinolones chez les poulets de chair et les veaux de boucherie. Ces deux secteurs concernés ont déjà mis en place des mesures correctives afin d’inverser cette tendance

L’obligation d’enregistrer l’utilisation d’antibiotiques au niveau des exploitations, dans la base de données nationale Sanitel-Med, a permis de fixer des objectifs spécifiques chez les porcs, les poulets de chair et les veaux de boucherie. Ces objectifs ont été concrétisés par la mise en place de trajets de réduction (au niveau des différentes catégories animales), avec une réduction périodique des valeurs seuils utilisées pour le benchmarking. Ce système développé par l’AMCRA en concertation avec les secteurs concernés, a porté ses fruits en 2022 dans la plupart des catégories animales : - 44,5% chez les porcelets non sevrés, -22,7% chez les porcelets sevrés, -24% chez les porcs d’engraissement, - 18,2% chez les truies et verrats, - 5,1% chez les veaux de boucherie, - 24,5% chez les poules pondeuses (réduction de la médiane de l’indicateur BD1001 par rapport à 2021). Seul pour les poulets de chairs une augmentation de + 10,2% a été constatée en 2022 par rapport à 2021.

Un objectif à réaliser avant la fin 2024 est de parvenir à un maximum d’1% d’utilisateurs en zone d’alarme2 (exploitations caractérisées par une utilisation structurellement élevée d’antibiotiques). Par rapport à 2021 les utilisateurs en zone d’alarme en 2022 ont diminué de 9 à 4,5% chez les porcs et de 0,4 à 0,1% chez les poulets de chair, et cela en dépit des limites plus strictes. Ces résultats très encourageants sont à attribuer aux efforts réalisés par les secteurs et les différentes parties prenantes. Effectivement, dans le cadre de la Convention antibiotiques 2021-2024, plusieurs organisations se sont engagées à utiliser le coaching et favoriser l’implémentation de celui-ci afin d’accompagner les éleveurs et les vétérinaires. Chez les veaux de boucherie le pourcentage d’utilisateurs en zone d’alarme n’a pas évolué en 2022 par rapport à 2021 et stagne autour de 13%.

Les résultats de la surveillance de l’antibiorésistance de la bactérie indicatrice Gram négative Escherichia coli isolée chez des animaux producteurs de denrées alimentaires montrent une légère diminution de la résistance depuis le début de la surveillance en 2011. Pour les bactéries indicatrices Gram positives Enterococcus faecalis et E. faecium, on observe une stagnation de leur résistance aux antibiotiques depuis le début de la surveillance en 2019

Les résultats d’utilisation d’antibiotiques et des résistances en 2022 sont dans l’ensemble positifs. D’ici fin 2024, le défi majeur consistera à réduire significativement le nombre d’utilisateurs en zone d’alarme dans tous les secteurs suite à la diminution des valeurs seuils dans les trajets de réduction. Une attention particulière sera toujours réservée aux antibiotiques d’importance critique, néanmoins afin de réduire les résistances, toutes les classes d’antibiotiques doivent être concernées. Pour ce faire, l’accent doit être mis d’avantage sur la prévention à travers la biosécurité, le recours à la vaccination, la qualité des aliments et de l’eau d’abreuvement et aux alternatives aux antibiotiques. Une attention particulière doit également être accordée au monitoring des résistances aux antibiotiques et à l'identification des facteurs qui influencent l’évolution de la sensibilité et des résistances des bactéries indicatrices.

Au vu des défis existants, toutes les organisations signataires de la Convention antibiotiques s’engagent à la poursuite de leurs actions sur le terrain.


Plus d’informations
Dr Fabiana Dal Pozzo – coordinatrice d’AMCRA
0479 56 04 20
fabiana.dalpozzo@amcra.be


AMCRA est le centre de connaissances concernant l’usage d’antibiotiques et l’antibiorésistance chez les animaux en Belgique. AMCRA a pour mission 1) de prévenir l’antibiorésistance afin de préserver la santé humaine et animale ainsi que le bien-être des animaux, 2) d’œuvrer pour une réduction rationnelle de l’utilisation d’antibiotiques et une politique durable des antibiotiques en médecine vétérinaire en Belgique, 3) d’analyser, communiquer et sensibiliser. Pour de plus amples informations : www.amcra.be

La « Convention antibiotiques relative à l’usage responsable des antibiotiques chez les animaux, établie entre les autorités fédérales et tous les partenaires en vue de lutter contre la résistance antimicrobienne » pour la période 2021-2024 a été signée par le gouvernement fédéral représenté par les ministres de la Santé publique et de l’Agriculture, les organisations sectorielles pharma.be, ABS, BFA, Boerenbond, FWA, les organisations sectorielles (Landsbond Pluimvee et VEPEK), les associations de vétérinaires UPV, VeDa et SAVAB-Flanders, les conseils régionaux de l'Ordre des Vétérinaires (CRFOMV en NGROD), les associations de santé animale ARSIA et DGZ, les gestionnaires de cahiers des charges Belbeef, Belplume, Belpork, BVK asbl, Codiplan, MilkBE, Registre AB et AMCRA.

Les résultats détaillés sont disponible dans le dernier rapport BelVet-SAC. Une synthèse des résultats d’utilisation et de résistance, ainsi que des activités de la Convention antibiotiques peut être consultée dans les rapports publics disponibles sur les sites www.amcra.be et www.afsca.be.



Image retirée.
1 L’indicateur BD100 exprime le nombre de jours de traitement sur 100.
2 Définition dans l’annexe 3 de la Convention antibiotiques 2021-2024 : https://www.favv-afsca.be/professionnels/productionanimale/antibioresistance/convention/_documents/Convenant-AB-2021-2024---Annexe-3---ondertekening-dd20210125.pdf

 

  • kamp

    L’AFSCA a formé 80 animateurs pour que camps de vacances riment avec sécurité alimentaire !

    • Publication
    • Mis à jour 18/06/2024
  • Journée mondiale des abeilles 2024 : la mortalité des abeilles belges augmente pour la deuxième année consécutive !

    • Publication
    • Mis à jour 22/05/2024
  • L’AFSCA lance un appel : « Préparez dès à présent votre chien ou votre chat à passer des vacances en toute sécurité et vaccinez-le contre la rage ! »

    • Publication
    • Mis à jour 24/04/2024
  • Les entreprises alimentaires belges ont effectué 339 rappels de produits et avertissements en 2023

    • Publication
    • Mis à jour 15/04/2024
  • Grippe aviaire H5 : à partir du 6 avril, plus de confinement obligatoire pour les volailles et les oiseaux

    • Publication
    • Mis à jour 05/04/2024
  • toxi infections alimentaires

    Toxi-infections alimentaires en Belgique

    • Publication
    • Mis à jour 26/03/2024

Information additionnelle

Publication date
Dernière mise à jour
13 Mar 2024

Type de document
Communiqué de presse
Thèmes
Animaux